IMSI (Injection Magnifiée de Spermatozoïde)

Le développement des techniques de procréation assistée a connu une nette augmentation au cours de ces dernières années. Ainsi, de nouvelles techniques améliorant la réussite de ce type de traitements ont émergé. Cependant, aucune de ces techniques nous offre une efficacité à 100%.

Parmi les nombreuses causes d’infertilité, une des plus fréquentes est due à un facteur masculin. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le spermogramme est une analyse plus objective pour évaluer la fertilité de l’homme. Grâce à cet examen, il est possible de détecter des problèmes concernant la fonction testiculaire. Ces problèmes se traduisent par la diminution du nombre de spermatozoïdes et sa faible mobilité ainsi que par la présence de spermatozoïdes ayant une morphologie altérée. Ce dernier paramètre s’avère être le meilleur indicateur de fertilité naturelle, de telle sorte que l’utilisation de spermatozoïdes ayant une bonne morphologie aboutit sur une meilleure réussite de grossesses.

Super ICSI: processus

Dans le cas d’un facteur masculin très sévère, la technique la plus utilisée est l’Injection intra-cytoplasmique (ICSI). Jusqu’à présent, concernant son utilisation dans l’ICSI, l’analyse et la sélection des spermatozoïdes, éjaculés ou testiculaires, se basaient sur la vision de la tête, la queue et le segment intermédiaire des gamètes. Néanmoins, le critère d’observation et de sélection des spermatozoïdes qui vont être micro-injectés est choisi par le spécialiste ce qui donne à cette technique une certaine subjectivité. Pour cela, des modifications dans le procédé de l’ICSI ont été réalisées et désormais l’IMSI qui signifie « Injection Magnifiée de Spermatozoïde » a fait son apparition.

Avantages de l’IMSI

Cette nouvelle technique nommée IMSI, présente de nombreux avantages. Parmi ces atouts, on distingue la sélection du gamète en temps réel, sans marquages qui l’endommagent, avec une grande magnitude (un grossissement X 6 300, face à celui de X 400 pour l’ICSI conventionnelle). Cette visualisation tant détaillée permet aux biologistes d’écarter tous les gamètes qui ont une mauvaise morphologie (les spermatozoïdes ayant des défauts au niveau de la tête, du segment intermédiaire ou de la queue).

Selon l’OMS, un spermatozoïde idéal doit avoir une tête ovale, la queue droite, le noyau fixe et être de couleur transparente. Un spermatozoïde difforme ne serait pas choisi pour féconder l’ovule puisqu’il pourrait causer des problèmes de fertilisation et augmenter ultérieurement la probabilité de fausses couches.

Indications de l’IMSI

L’IMSI est particulièrement indiquée pour:

  • Des cas où plusieurs tentatives de transfert ont échoué, que ce soit pour n’avoir fécondé aucun ovule ou que les ovules fertilisés ou les embryons aient stoppé leur développement.
  • Des patients ayant une tératozoospermie sévère.
  • Des patients ayant des résultats altérés lors de l’étude de fragmentation de l’ADN spermatique.
  • Des cas de stérilité d’origine inconnue de longue durée.

IMSI

Désavantages de l’IMSI

Les inconvénients que cette technique présente sont évidents et rendent difficile son expansion généralisée.

Premièrement, la durée moyenne du processus est considérable, il varie entre 1,5 et 5 heures. Deuxièmement, son coût élevé rend difficile la pratique de cette technique pour n’importe quel laboratoire. Elle est seulement conseillée pour des personnes ayant une qualité spermique très faible et dans des cas récidivants d’échecs de la FIV ou de l’ICSI.

Malgré les évidences existantes, des recherches ayant des échantillons de plus grandes tailles sont nécessaires pour démontrer son efficacité clinique et mieux définir leurs indications.