Don et procréation assistée

Un lien très important existe entre le don et la procréation assistée. De nombreux couples qui se soumettent à un traitement de procréation assistée ont besoin de recourir au don pour pouvoir concrétiser leur rêve d’être parents.

Les personnes qui souhaitent donner leur sperme et leurs ovocytes ainsi que les couples qui donnent leurs embryons le font de manière totalement altruiste. Il s’agit d’un acte de bonne volonté face à la connaissance des problèmes de fertilité d’autres personnes. Concernant le don de sperme et d’ovules, une compensation économique est réalisée en échange de toutes les gênes occasionnées lors du don. En aucune façon, cela peut être considéré comme un paiement direct.

Les types de dons réalisés en procréation assistée sont: le don de sperme, le don d’ovules, et la dernière à avoir émergé est le don d’embryons.

Fécondation avec le sperme d'un donneur

Don de sperme

Dans le cas des hommes souhaitant donner leur sperme, il s’agit d’un procédé très simple. Il doit seulement éjaculer dans un récipient d’analyse qui sera étudié dans le laboratoire.

Lors de la première visite du donneur, une longue entrevue débute. On l’interroge sur son dossier médical. Par la suite, un spermogramme est réalisé afin d’évaluer la qualité du sperme, tous les paramètres sont analysés pour s’assurer que son sperme est de haute qualité. S’il y a un problème dans la qualité des spermatozoïdes, le donneur ne pourra pas donner son sperme.

Afin de s’assurer que le donneur est un homme sain, plusieurs analyses sont également réalisées comme une analyse de sang, un caryotype pour vérifier qu’il n’existe aucune anomalie génétique et plusieurs analyses de détection de virus.

Don d’ovules

Le don d’ovocytes (cellule qui se tranformera en ovules) est un processus plus complexe que le don de sperme. Dans ce cas précis, une intervention chirurgicale est nécessaire. Puisque les risques de ce don sont majeurs, la compensation économique versée l’est également.

Les donneuses, tout comme les hommes, réalisent aussi plusieurs analyses. Il est nécessaire de faire une analyse de sang, un test de détection de virus, un caryotype mais également un contrôle gynécologique complet afin de vérifier qu’il n’existe aucune malformation utérine ni autres maladies.

Don d’embryons

Ce don est réalisé par les couples qui, après un traitement de Fécondation In Vitro (FIV) ou ICSI, ont des embryons restants qui se cryopréservent pour des utilisations ultérieures. Si le couple ne veut plus avoir d’enfants, ils peuvent décider de les donner à la clinique pour que d’autres couples puissent les adopter et être parents.