Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
FAQs
9
0
Menu

La FIV avec des ovules congelés est-elle meilleure que la FIV avec des ovules frais?

Par Álvaro Martínez Moro .
Dernière actualisation: 10/05/2021

La congélation et la vitrification des ovules sont des techniques utilisées pour conserver les ovules pendant une période indéterminée. Jusqu'à il y a quelques années, la technique la plus couramment utilisée était la congélation lente, mais elle a aujourd'hui été remplacée par la vitrification.

Les procédures de vitrification et de dévitrification sont des processus standardisés qui réduisent au minimum les risques de survie des ovocytes et des embryons. S'il est vrai que, comme toutes les techniques de procréation assistée, il existe des risques associés, réduits à environ 3 % à la fois de survie et de diminution du succès potentiel des embryons. Il est important de prendre en compte que la survie des embryons peut être affectée par une mauvaise manipulation ou acceptation des ovocytes aux cryoprotecteurs, ce qui peut faire que ces ovocytes ne soient pas capables de surmonter la technique.

La diminution du taux de survie sera associée au fait de commencer le processus de micro-injection avec moins d'ovocytes que ceux précédemment vitrifiés, mais ceux qui sont capables d'évoluer ont des taux de succès gestationnel similaires à ceux des ovocytes frais.

Outre la qualité des ovocytes, l'utilité des ovocytes vitrifiés, notamment ceux provenant de donneuses, réside dans la possibilité d'une meilleure coordination du cycle et même dans la possibilité d'effectuer le transfert en cycle frais et naturel.

Dans tous les cas, ce qui importe vraiment, c'est la réalisation de la grossesse à terme, au-delà de l'origine fraîche ou congelée des gamètes ou des embryons.

La rédaction vous recommande: Qu’est-ce qu’une FIV avec des ovules vitrifiés et quels sont les résultats?.

 Álvaro  Martínez Moro
Álvaro Martínez Moro
Embryologiste
Álvaro Martínez Moro est titulaire d'une licence en biologie de l'université de Grenade et d'un master en biotechnologie avancée de l'université de La Corogne. Il possède également un master en reproduction humaine de l'université Complutense de Madrid et un autre en génétique médicale de l'université de Valence. Il est également titulaire d'un diplôme de troisième cycle en génétique clinique de l'université d'Alcalá de Henares.
Embryologiste. Álvaro Martínez Moro est titulaire d'une licence en biologie de l'université de Grenade et d'un master en biotechnologie avancée de l'université de La Corogne. Il possède également un master en reproduction humaine de l'université Complutense de Madrid et un autre en génétique médicale de l'université de Valence. Il est également titulaire d'un diplôme de troisième cycle en génétique clinique de l'université d'Alcalá de Henares.