Repos après l’insémination artificielle

Lorsqu’elles se soumettent à un traitement d’insémination artificielle (IA), les femmes se demandent toujours si elles doivent se reposer après le dépôt des spermatozoïdes, afin de favoriser la fécondation et, plus tard, l’implantation correcte de l’embryon.

Repos après insémination artificielle

A moins qu’un problème extérieur ne se présente ou que le gynécologue ne l’indique spécifiquement, il n’est pas nécessaire de garder le repos après une insémination artificielle. Aucune étude n’a démontré que le repos après l’insémination accroît les possibilités de tomber enceinte.

Habituellement, après l’insertion de la canule dans l’utérus et le dépôt des spermatozoïdes, la patiente attend environ une demi-heure à la clinique de procréation assistée pour son propre confort et pour se reposer un peu mais, après cela, elle quitte le centre sans aucun problème.

Une fois à la maison, la femme doit reprendre une vie normale, elle peut parfaitement travailler et il n’est pas nécessaire qu’elle prenne congé. Il est recommandé de pratiquer des activités afin d’éviter que le traitement et la grossesse ne deviennent une obsession.

Gonflement et inconfort après l'IA

Parfois, après l’insémination, on peut ressentir certaines gênes ou effets secondaires, comme un gonflement du ventre et des jambes, une douleur au ventre ou des petits dérangements dans l’utérus provoqués par les mouvements de la canule. Ce n’est toutefois pas habituel étant donné que la canule est très flexible et que le gynécologue la place très attentivement. Dans ces cas-là, la femme peut se sentir fatiguée ou endolorie, mais le repos n’a en aucun cas de lien avec l’augmentation des chances de grossesse.

Eviter l’anxiété

Le fait de ne pas réussir à avoir d’enfant additionné au fait de se rendre dans une clinique pour réaliser un traitement de fertilité peut augmenter le stress, tout comme se mettre au repos total et limiter ses activités quotidiennes augmentent l’anxiété. Pour cette raison, il est recommandé de planifier des activités et de s’occuper pour ne pas être obnubilée par l’insémination.

Eviter le stress et l'anxiété après l'insémination artificielle

Les femmes qui tombent enceintes de manière naturelle ne se reposent pas et ne réduisent pas leur activité; de plus, elles se rendent compte qu’elles sont enceintes seulement après quelques semaines. Les femmes qui recourent à la procréation assistée devraient en faire de même.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

inviTRA