Revue médicale certifiée par WMA, ACSA, HON.
Risque d’hyperstimulation ovarienne
0
Menu

Risque d’hyperstimulation ovarienne

Une fois que la donneuse a commencé à prendre le médicament hormonal pour la stimulation ovarienne contrôlée, elle éprouve des symptômes qui peuvent être plus ou moins graves et doivent être contrôlés afin d'éviter le syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO).

Le gonflement abdominal est un léger effet secondaire du médicament. Cependant, une douleur plus intense et insupportable peut indiquer un risque accru. Si, en plus, après plusieurs jours de stimulation, l'échographie révèle que plus de 15 follicules se sont développés dans les ovaires, il y a un risque d'hyperstimulation ovarienne.

Enfin, si l'analyse de l'œstradiol avant la ponction folliculaire donne un résultat supérieur à 3000 pg/ml, il est nécessaire d'annuler le cycle ou de chercher d'autres alternatives à la hCG afin de ne pas déclencher l'OHSS.

Cliquez ici pour lire l'article complet: ( 76).
Par (embryologiste), (gynécologue), (embryologiste) et (invitra staff).
Dernière actualisation: 02/12/2020
Aucun commentaire