Quelles différences entre stérilité et infertilité?

Par (embryologiste), (gynécologue), (gynécologue), (gynécologue), (embryologiste) et (psychologue).
Dernière actualisation: 22/11/2021

Les notions de stérilité ou d'infertilité font référence à l'incapacité d'un couple à se reproduire, c'est-à-dire à mener à bien une grossesse afin d'avoir des enfants.

En 2009, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement reconnu l'infertilité comme une maladie du système reproducteur.
C'est pourquoi les couples souffrant d'infertilité ont droit à un traitement qui leur permette de réaliser leur désir de devenir parents.

Vous trouverez ci-dessous un index des 8 points que nous allons aborder dans cet article.

Stérilité vs infertilité

Infertilité et stérilité sont deux termes qui désignent l'impossibilité d'avoir des enfants. Cependant, bien qu'ils soient considérés comme des synonymes, même par de nombreux professionnels, ils ne sont pas exactement les mêmes.

La principale différence réside dans le moment exact où survient le problème qui empêche la grossesse d'arriver à terme.

La stérilité se définit comme l'impossibilité d'obtenir une grossesse en raison de l'incapacité des spermatozoïdes à féconder l'ovule.

Par infertilité, on entend l'incapacité d'avoir un nouveau-né en raison d'un problème pendant la gestation qui empêche la grossesse d'arriver à terme. Dans ce cas, la fécondation a bien lieu, mais l'embryon créé ne peut pas s'implanter ou n'est pas en mesure de se développer jusqu'à son terme, c'est-à-dire jusqu'à la naissance.

L'objectif d'avoir un enfant ne peut être atteint dans les deux cas. L'infertilité nous permet cependant de nous rapprocher un peu plus de notre désir, même si nous ne le réalisons pas au final.

Quelles sont les causes?

Bien que la stérilité et l'infertilité soient toutes deux le fait du couple, la cause du problème peut venir de la femme, de l'homme ou même des deux. Voici les principales causes de stérilité et d'infertilité:

L'infertilité féminine

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles la capacité reproductive d'une femme peut être affectée. Les raisons les plus courantes de l'infertilité féminine sont les suivantes:

Facteur endocrinien
Il s'agit des problèmes liés au contrôle hormonal du cycle menstruel et de l'ovulation. Cela peut entraîner des altérations telles que la mauvaise qualité des ovocytes, l'anovulation, l'aménorrhée, l'insuffisance ovarienne prématurée, etc.
Facteur tubaire
Il s'agit d'altérations au niveau des trompes de Fallope, qui est le lieu où l'ovule et le spermatozoïde s'unissent pour donner naissance à l'embryon. L'obstruction tubaire, l'endométriose ou la salpingite sont quelques-unes des altérations tubaires qui affectent le plus la fertilité d'une femme.
Facteur cervical
Les altérations fonctionnelles et/ou anatomiques du col de l'utérus peuvent entraver la remontée des spermatozoïdes et ainsi empêcher la fécondation.
Factor uterino
malformaciones, miomas, sinequias, endometritis, pólipos, etc., pueden impedir que el espermatozoide llegue hasta el óvulo.

Ces causes peuvent également être à l'origine de l'infertilité, car dans certains cas, malgré ces altérations, la fécondation a lieu mais le développement ultérieur de l'embryon ne se produit pas.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'infertilité chez les femmes, vous pouvez cliquer sur ce lien: Infertilité féminine.

L'infertilité masculine.

En ce qui concerne les causes de l'infertilité chez les hommes, nous pouvons parler des facteurs suivants:

Facteur prétésticulaire ou endocrinien
Comme pour les femmes, les altérations des hormones qui régulent la spermatogenèse (production de spermatozoïdes) peuvent avoir une influence négative sur la formation des spermatozoïdes et donc affecter leur capacité à féconder.
Facteur testiculaire
Des pathologies telles que l'orchite, l'hydrocèle, la cryptorchidie, le traumatisme ou la varicocèle sont parmi les plus fréquentes.
Facteur post-articulaire
Même si la production de sperme n'est pas altérée, il est possible que les spermatozoïdes aient des difficultés à sortir lors de l'éjaculation. Exemples de troubles post-sticulaires: obstruction des canaux déférents, infections séminales, impuissance sexuelle, éjaculation rétrograde, etc.
Facteur spermatique
La qualité du sperme peut ne pas être suffisante pour obtenir une grossesse naturelle. Des problèmes liés à la motilité, à la morphologie ou à la concentration des spermatozoïdes dans l'éjaculat peuvent empêcher une grossesse spontanée.

Comme dans le cas précédent, bien que ces facteurs soient essentiellement des aspects liés à la stérilité, il est possible que, malgré cela, une fécondation soit obtenue mais pas une grossesse évolutive. Nous serions donc en présence d'un cas d'infertilité masculine.

Si vous voulez plus d'informations sur l'infertilité masculine, je vous recommande de lire cet article: Infertilité masculine.

Infertilité

Comme mentionné ci-dessus, l'infertilité va plus loin dans la recherche d'une grossesse. Dans ce cas, l'ovule et le spermatozoïde fusionnent et donnent naissance à l'embryon, mais celui-ci ne peut se développer correctement jusqu'à la fin, c'est-à-dire jusqu'à la naissance.

Par conséquent, nous pouvons définir l' infertilité comme l'incapacité de mener une grossesse complète à terme et d'avoir un enfant en bonne santé.

Outre les raisons mentionnées ci-dessus, qui conduisent dans certains cas à la stérilité et dans d'autres à l'infertilité, il existe d'autres causes qui concernent l'embryon et sa capacité de développement et d'évolution. Les plus importants d'entre eux sont les suivants:

Échec de l'implantation
l'altération qui empêche la grossesse d'arriver à terme survient précocement, l'embryon ne parvenant pas à s'implanter dans l'endomètre utérin.
Abortion
La gestation s'arrête à des stades ultérieurs du développement embryonnaire ou fœtal. Cela entraîne une fausse couche.

Ainsi, l'altération qui empêche la grossesse d'arriver à terme peut survenir précocement, comme dans les cas d'échec de l'implantation, où l'embryon ne parvient pas à s'implanter dans l'endomètre utérin.

La gestation peut s'arrêter à des stades ultérieurs du développement embryonnaire ou fœtal, ce qui entraîne une perte de gestation.

La cause de ces problèmes provient d'altérations féminines ou masculines, voire des deux. Il existe également des situations où la cause de l'arrêt de la grossesse est inconnue.

Reproduction assistée et prix

Aujourd'hui, les traitements de procréation assistée tels que l'insémination artificielle (IA) ou la fécondation in vitro (FIV), qu'ils soient conventionnels ou par ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes), permettent à de nombreux couples d'avoir des enfants malgré un problème affectant leur fertilité.

L'IA est la technique de reproduction la plus économique. Son coût varie de 600 à 1 100€, tandis que la FIV coûte entre 3 500 et 5 500€.

Dans les cas les plus graves de stérilité ou d'infertilité, il existe la possibilité de recourir au don d'ovules et au don de sperme afin d'entamer le traitement reproductif approprié pour obtenir une grossesse évolutive, c'est-à-dire pour obtenir la naissance d'un enfant en bonne santé.

Le prix du don d'ovules en Espagne se situe entre 4 500 et 9 000€. Le don de sperme, en revanche, a un coût plus abordable car il s'agit d'une technique plus simple. Le prix de l'insémination artificielle avec sperme de donneur (IAD) est de 900-1 700€.

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Bien que les cas légers de stérilité ou d'infertilité puissent être guéris dans certains cas, il n'est pas toujours possible de résoudre le problème. Dans ces situations, la procréation assistée peut être la solution pour réaliser le désir d'avoir un enfant.

Vos questions fréquentes

Quels sont les principaux symptômes de l’infertilité masculine ?

Par Dr. Elena Izquierdo Trechera (gynécologue).

L'infertilité masculine survient généralement de manière asymptomatique et les causes qui la provoquent sont diagnostiquées après avoir évalué l’historique clinique du patient ayant des antécédents personnels et familiaux et demandé les tests complémentaires indiqués.

Dans quelle mesure les facteurs liés au mode de vie influent-ils sur la fécondité ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).

Que vous songiez à tomber enceinte ou que vous ayez déjà essayé, il n'est jamais trop tôt ou trop tard pour évaluer vos choix de vie. Adopter de saines habitudes ou se débarrasser de mauvaises habitudes peut améliorer votre état de santé général. Et certains changements de mode de vie peuvent favoriser la fertilité chez vous et votre partenaire. Par exemple, cesser de fumer, réduire la consommation d'alcool, éliminer les drogues de la rue, avoir des rapports sexuels protégés, éviter la surchauffe (chez les hommes), limiter la consommation de caféine et faire de l'exercice régulièrement.

Être stérile, c'est pareil qu'être infertile?

Par Dr. Blanca Paraíso (gynécologue).

La stérilité et l'infertilité sont des concepts différents ; pour comprendre la fertilité, l'un des concepts clés à connaître est que, dans des conditions générales, l'espèce humaine a une faible efficacité reproductive avec seulement 20-25% de chances de grossesse mensuelle chez les couples fertiles sans aucun problème, atteignant un taux de grossesse cumulé de 80% sur un an de recherche et 90% après 2 ans de recherche de grossesse.

L'infertilité est définie comme l'incapacité d'un couple à concevoir naturellement dans un délai d'un an. Dans ce terme, on peut distinguer la stérilité primaire, si le couple n'a jamais été enceinte, et la stérilité secondaire, si le couple a déjà eu une grossesse, mais n'est actuellement pas en mesure de tomber enceinte.

L'infertilité, quant à elle, est comprise comme l'incapacité à obtenir une naissance vivante, ce qui est le cas des couples qui obtiennent une grossesse mais font ensuite une fausse couche.

Par conséquent, bien que la stérilité et l'infertilité soient souvent désignées de manière indistincte, il s'agit de concepts différents, bien qu'ils aient en commun l'incapacité de mener à bien une grossesse évolutive et un nouveau-né.

Qu'est-ce que l'infertilité tubaire?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

L'infertilité tubaire est définie comme l'impossibilité d'une fécondation naturelle en raison de l'obstruction des trompes de Fallope. Cette obstruction peut être spontanée en raison d'une infection, d'une pathologie ou d'une malformation, mais elle peut aussi être intentionnelle, c'est-à-dire provoquée par la volonté de la femme de provoquer la stérilité comme méthode de contraception. C'est ce qu'on appelle la ligature des trompes.

Quel traitement pour l'insuffisance ovarienne précoce (IOP) ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le terme "insuffisance" signifie que la fonction ovarienne n'est pas normale, mais il n'implique pas nécessairement l'arrêt total de la fonction ovarienne.

Les femmes avec une IOP sont des candidates potentielles pour la fécondation in vitro (FIV) avec don d'ovocytes. Les taux de réussite pour cette procédure dépendront principalement de l'âge de la donneuse d'ovocyte mais sont très élevés.

Si vous cherchez des informations sur ce sujet, vous les trouverez ici: L'insuffisance ovarienne.

La chimiothérapie peut-elle provoquer la stérilité ou l'infertilité?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Oui, la chimiothérapie affecte la fertilité des hommes et des femmes. Ce traitement anticancéreux provoque la stérilité en endommageant les cellules germinales primordiales, qui sont les précurseurs des ovules et des spermatozoïdes, et peut même les détruire.

Quelle est la différence entre l'infertilité primaire et secondaire?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

On parle d'infertilité primaire lorsqu'un couple a des difficultés à avoir des enfants pour la première fois. En revanche, la stérilité secondaire ou infertilité désigne l'incapacité d'avoir une descendance après avoir déjà eu des enfants.

Dans le premier cas, le couple a des difficultés à avoir son premier enfant et dans le second cas, le couple a des difficultés à avoir un deuxième enfant, après avoir eu son premier enfant naturellement et sans grandes complications.

La rédaction vous recommande

La question de la stérilité ou infertilité et toujours délicate et difficile à accepter pour les couples.

Vous vous interrogez sur les solutions possibles face à ce problème? Suivez le lien: Loi sur le don d'ovocytes et de sperme en France.

Dans le cas où on vous aurez diagnostiqué un problème ovarien et qu'il vous est impossible d'apporter vos propres ovocytes, vous pourrez trouver plus d'informations en suivant ce lien :
FIV avec don d'ovocytes ou double don.

Vous trouverez également un lien sur les possibles traitements à l'infertilité ici: Traitements contre l'infertilité.

Nous nous efforçons de vous fournir des informations de la plus haute qualité.

🙏 Merci de partager cet article si vous l'avez aimé. 💜💜💜 Aidez-nous à continuer!

Bibliographie

Matorras R, Hernández J (eds) (2007): Estudio y tratamiento de la pareja estéril: Recomendaciones de la Sociedad Española de Fertilidad, con la colaboración de la Asociación Española para el Estudio de la Biología de la Reproducción, de la Asociación Española de Andrología y de la Sociedad Española de Contracepción. Adalia, Madrid.

World Health Organization (WHO) (2000). WHO Manual for the Standardized Investigation, Diagnosis and management of the infertile male. Cambridge: Cambridge University Press.

Guzick DS, Overstreet JW, Factor-Litvak P, Brazil CK, Nakajima ST, Coutifaris C, et al. (2001). Sperm morphology, motility, and concentration in fertile and infertile men. N Engl J Med 2001; 345: 1388-1393.

G.R. Dohle, T. Diemer, A. Giwercman, A. Jungwirth, Z. Kopa, C. Krausz (2010). Guía clínica sobre la infertilidad masculina. European Association of Urology 2010 (actualización en abril de 2010)

Carvajal R, Alba J, Cortínez A, Carvajal A, Miranda C, Romero C, Vantman D. Niveles de hormona antimüllerina y factor neurotrófico derivado del cerebro como predictores de función ovárica. Rev Hosp Clín Univ Chile 2012; 23: 159-67.

E.B. Hook. Rates of chromosome abnormalities at different maternal ages. Obstet Gynecol, 58 (1981)

Pellerito JS, McCarthy SM, Doyle MB, Glickman MG, DeCherney AH. Diagnosis of uterine anomalies: relative accuracy of MR imaging, endovaginal sonography, and hysterosalpingography. Radiology 1992; 183:795-800.

Prof. Mary Wingfield (2017). The Fertility Handbook: Everything You Need to Know to Maximise Your Chance of Pregnancy, Gill & Macmillan Ltd, May 29, 2017

Ramalho de Carvalho B, Gomes Sobrinho DB, Vieira AD, Resende MP, Barbosa AC, Silva AA, Nakagava HM. Ovarian reserve assessment for infertility investigation. International Scholarly Research Network. ISRN Obstetrics and Gynecology. Volume 2012, Article ID 576385, 10 pages. doi:10.5402/2012/576385.

Romero Guadix B, Martínez Navarro L, Arribas Mir L. Esterilidad: manejo desde la consulta del médico de familia. AMF. 2002; 8 (6): 304-311.

Royal College of Obstetricians and Gynaecologists. Fertility: assessment and treatment for people with fertility problems. NICE Clinical Guideline. February 2013.

Vos questions fréquentes: 'Quels sont les principaux symptômes de l’infertilité masculine ?', 'Dans quelle mesure les facteurs liés au mode de vie influent-ils sur la fécondité ?', 'Être stérile, c'est pareil qu'être infertile?', 'Qu'est-ce que l'infertilité tubaire?', 'Quel traitement pour l'insuffisance ovarienne précoce (IOP) ?', 'La chimiothérapie peut-elle provoquer la stérilité ou l'infertilité?' et 'Quelle est la différence entre l'infertilité primaire et secondaire?'.

Voir plus

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Blanca Paraíso
Dr. Blanca Paraíso
Gynécologue
Diplômée en Médecine et doctorat à l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Diplômée en Statistiques de Sciences de la Santé. Docteur experte en Gynécologie et PMA. En savoir plus sur Dr. Blanca Paraíso
Affiliation à l’Ordre des Médecins: CS3302
Dr. Elena Izquierdo Trechera
Dr. Elena Izquierdo Trechera
Gynécologue
Diplômée en médecine de l'Université Complutense de Madrid, spécialisée en obstétrique et gynécologie, et en reproduction humaine de l'Université Rey Juan Carlos et de l'IVI. Actuellement, elle est directrice médicale de la clinique de fertilité Velazquez. En savoir plus sur Dr. Elena Izquierdo Trechera
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 282866949
Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Gynécologue
Diplômé en Médecine et Chirurgie par l'Universidad de Navarra, spécialisé en Gynécologie et Obstétrique par l'Universidad del País Vasco. Il a plus de 30 ans d'expérience et exerce comme professeur titulaire à l'Universidad del País Vasco et dans le Master en PMA de l'Universidad Complutense de Madrid. Viceprésident de la SEF. En savoir plus sur Dr. Gorka Barrenetxea Ziarrusta
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 484806591
 Marta Barranquero Gómez
Marta Barranquero Gómez
Embryologiste
Diplômé en biochimie et sciences biomédicales de l'Université de Valence (UV) et spécialisé en Procréation Médicalement Assistée par l'Université d'Alcalá de Henares (UAH) en collaboration avec Ginefiv et en génétique clinique de l'Université d'Alcalá de Henares (UAH). En savoir plus sur Marta Barranquero Gómez
Affiliation à l’Ordre: 3316-CV
Adapté au français par:
 Cristina  Algarra Goosman
Cristina Algarra Goosman
Psychologue
Diplômée en psychologie par l'Université de Valence (UV) et spécialisée en psychologie clinique par le Centre universitaire européen et formation spécifique en infertilité : Aspects légaux, médicaux et psychosociaux par l'Université de Valence (UV) et l'ADEIT. En savoir plus sur Cristina Algarra Goosman
Numéro de membre: CV16874

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.